• Evolution de la marche nordique.

    grpahiquebourse

    La Fédération Française d’Athlétisme définit la marche nordique comme un type de marche, au cours de laquelle le mouvement naturel des bras est accentué et le corps est propulsé vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin. L’ensemble du corps entre en action et la dépense d’énergie est accrue.
    Cette activité présente donc une dimension sport santé importante.  En 2010, il y aurait environ 9 millions de marcheurs nordiques ou nordic walkers dans le monde, contre 7 millions en 2007.

    Du fait de son accessibilité, de ses bienfaits sur la santé, de la variété des lieux de pratique, cette activité a tendance à gagner en popularité.

    En Europe, le marché de la marche nordique est estimé à 100 M€. Cette estimation se base sur le nombre de paires de bâtons vendues qui atteint 1,25 million. Cette activité est particulièrement populaire dans les pays ayant une forte culture du ski de fond : la Scandinavie, l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche.

    En Allemagne, il y aurait 3 à 4 millions de marcheurs nordiques. Le marché atteint 19 millions d’euros en 2012, soit 253 000 paires de bâtons à 75 € en moyenne, et devrait progresser de 5 % en 2014.

    Le marché français est en plus forte croissance : il est estimé à 14 M€, soit 285 000 paires de bâtons vendus à 50 €. Une hausse de 12 % est attendue en 2014. La marche nordique se développe particulièrement dans le Grand Ouest, notamment en Bretagne et dans les Pays de la Loire.

    Afin de donner plus de visibilité à l’activité, le 1er Euro Nordic a été organisé en 2013 et s’est tenu les 13 et 14 juillet dans le massif du Vercors. Il a réuni un millier de marcheurs, venant de 6 pays différents.

    Ces chiffres sont encore faibles à l’échelle de l’ensemble d’un marché de la randonnée et du trekking évalué, pour la chaussure, à 1,2 milliard d’euros et 14,5 millions de paires vendues en Europe.

    L'essor de la marche nordique ne plait toutefois pas à tous. Les opposants n’arguent que l'usage des bâtons dégraderait les chemins. Aucune étude n'a déterminé l'effet néfaste des bâtons sur l'environnement.

    La Chine se met aussi à la marche nordique : il y aurait déjà 200 000 pratiquants.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :