• ⇒ La marche nordique monte d'un cran.

    ♦  La marche nordique monte d'un cran. Au troisième mois des premières compétitions de marche nordique  on s’interroge déjà sur l’opportunité et la validité de telles épreuves qui ne peuvent échapper aux contrôles des juges comme en marche athlétique.

    La stratégie de la FFA est claire, atteindre le chiffre symbolique des 400 000 licenciés, telle est l’ambition du président actuel qui a déjà réussi à porter ce nombre à 250 000. Une partie des efforts de la FFA va donc porter sur l’encadrement de la marche nordique, une discipline hybride qui s’est développée en dehors de toute structure, portée par le marketing ventant les bienfaits de ce sport complet et adopté par un public essentiellement féminin.

    Alors que naturellement, ce sport aurait du être « récupéré » par la fédération française de randonnée, la FFA a sauté sur l’occasion en posant très vite les bases pour le développement d’une pratique qui au premier abord se situe aux antipodes de l’athlétisme. Mais dans le cadre d’une pratique santé – loisir qui est l’un des axes fort de la politique de Bernard Amsalem, la marche nordique a vite trouvé sa place dans la famille de l’athlétisme. Mais en créant des compétitions de Nordic Walking autre appellation de ce sport, la FFA franchit un nouveau cap pour assoir encore plus son autorité. Et certaines ligues ont embrayé de suite comme la ligue de Provence en proposant un calendrier baptisé Marche Nordique Pro Tour, des compétitions sur des distances avoisinantes les 12 – 14 km. Mais qui dit compétition de marche (athlétique ou nordique) dit juges pour contrôler la progression des compétiteurs afin qu’ils ne confondent pas course et marche. Car les marcheurs nordiques n’échapperont pas à la règle stricte du contact au sol. Les premiers règlements instruisent en effet la règle du double contact, un pied et un bâton en même temps, sous peine d’un avertissement et d’une éventuelle disqualification.

    Autant dire que la marche nordique qui était considérée à ce jour comme un sport santé, libre et accessible, risque de plonger à pieds joints (la FFA avec) dans les travers et les arcanes de la marche athlétique qui n’a jamais su mettre en avant un mode de jugement digne de ce nom, entraînant maints et maints scandales, médailles volées et querelles sans fin qui ont émaillé tristement l’histoire d’un sport très controversé. Alors quel succès pour ces épreuves d’un nouveau genre ? Est ce le vrai destin de la marche nordique ?

    Quel sera donc l'avenir de la marche nordique en tant que sport de compétition ? Il est encore un peu tôt pour le dire attendons la fin de la saison pour dresser un premier bilan. (Source journalistique)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :