• 100 km à pied de Steennwerck en marche nordique.J'avais pris part à cette épreuve en 2014, j'en ai gardé un excellent souvenir pour son ambiance sportive et chaleureuse, où tout le monde à sa place, aussi bien les néophytes que les coureurs ou les marcheurs expérimentés.

    En début de saison j'avais motivé les marcheurs nordiques de la section pour participer à cette aventure , six répondirent présent à savoir: Chantal , Régine, Christine, Claudine, Marie-Noel et Edwige. Secrètement, je serai leur meneur d'allure pour qu'elles puissent atteindre leur objectif.

    Mercredi 13 mai 2015.

    17h30. Nous nous rendons au gymnase municipal pour récupérer nos dossards et déposer notre sac de sport à la consigne. J'ai bien regroupé mes affaires pour la nuit prenant soin de ne rien oublier: lampe frontale, pommade AKILEINE Nok, gilet fluo, chaussettes de rechange, maillots, encas énergétiques....

    18h30. Séances photos sur la place du village prises par nos accompagnateurs Roger et Claude puis on se dirige vers la maison du tourisme où nous devons déposer dans une urne un coupon portant notre n° de dossard, preuve que nous sommes bien présent au départ ensuite nous nous rendons dans un parc à l'arrière du bâtiments où seuls les coureurs ou les marcheurs sont autorisés d'entrer.

    18h50. On nous invite à se rapprocher vers la ligne de départ, Monsieur Benoît Rattez, président de l’association organisatrice prend la parole " La quarantième édition des 100 km de Steenwerck verra-t-elle le record de 1996 battu ? Roland Vuillemenot avait bouclé la boucle en 6 heures et 43 minutes. Soit une moyenne de 16 km/h.

    Le record du nombre de participants, c’était dans les années 1980. « On est montés jusqu’à 1 200 inscrits, cela n’a jamais été réitéré », poursuit le responsable, qui voit toutefois d’un bon œil les 935 partants cette année. On peut dire que les 100 km sont en bonne santé. On cherche surtout à avoir un bon accueil. Le nombre d’inscrits en soi, c’est la cerise sur le gâteau.»

    Heure H, Le coup d’envoi est donné par le traditionnel lâcher de pigeons.

    Nous partons tranquillement effectuant un petit tour de 04 km dans le village où de nombreux habitants sont sortis pour nous applaudir puis on s'enfonce dans la campagne stennwerkoise.

    Règle fondamentale. Que nous soyons marcheurs ou coureurs il convient d'aborder cette épreuve avec humilité, avant le départ d'une telle épreuve, il ne faut pas se concentrer sur une performance à réaliser mais sur la tâche à accomplir. On a une distance à parcourir, on doit rester lucide en analysant son état de fatigue aux différents stades de la course, en répartissant bien ses efforts, c'est la régularité de l'allure qui conduit au succès, on n'oubliera pas de s'alimenter et de s'hydrater à chaque postes de ravitaillement. Tout au long du trajet je vais motivé mes marcheuses à appliquer cette règle importante, je serai leur chef d'orchestre, afin qu'il n'y ai pas de fausses notes pendant ce long trajet.

    Exposé de course.

    Chantal: Inscrite à l'épreuve ''1er tour'' soit 37.140 km. Parti prudemment, elle voulait avant tout être avec ses copines sachant qu'elle ne tiendrait pas la distance pour raison de santé. Elle a malgré tout avalé 21.696 km en serrant les dents en 03h54:49.

    Christine: Inscrite à l'épreuve ''1er tour'' a réalisé son objectif franchissant la ligne d'arrivée en 06h55:31 tout au long du circuit elle s'est montré régulière et sportivement a attendu Claudine jusqu'à l'arrivée.

    Claudine: Son objectif était de parcourir 50 km, malheureusement une blessure à la cheville est venue contrarier son plan d'entrainement 1 mois avant l'épreuve. Vers le 30ème km une douleur c'est fait ressentir à l'endroit encore fragile elle a tenu bon jusqu'à l'arrivée. Elle termina malgré tout la première boucle de 37,140 km en 06h55:43.

    Régine: Inscrite à l'épreuve ''1er tour'' s'est brillamment distinguée, puisqu'elle termine l'épreuve dans sa totalité en 06h51:26, fraîche comme une rose ayant encore des ressources à l'arrivée pour continuer.

    Marie-Noel et Edwige continueront l'aventure avec moi.


    Km37.140: Retour au gymnase, je change de vêtements de corps, chaussettes, je m'enduis copieusement les pieds de pommade AKILEÏNE.

    Je repars pour le 2ème tour avec Marie-Noel et Edwige qui sont toujours là pour m'accompagner ou le contraire je ne sais plus très bien. On parle de tout et de rien mais surtout de tout. On entend à certains moments le chant d'un coucou, j'observe l'état de fraicheur de mes deux copines, elles vont bien, marchant d'un bon pas.

    Il ne pleut pas, les conditions météorologiques sont excellentes pour ce genre d'effort.

    Km46,40. Il est 03h48, nous sommes dans le secteur de la gare, 9eme point de contrôle à quelques enjambées se trouve un ravitaillement nous profitons pour faire le plein d'énergie, il y a moins d' affluence qu'au 1er tour on s'enfonce dans la nuit à la seule lueur de nos lampes frontales. On respire l'odeur ambiante, il faut dire que nous nous passons à côté de nombreuses exploitations bovines les effluves animal ne manquent pas. (Rire)

    Km53,130. A nouveau passage au gymnase, la grande horloge affiche: 04h58. Edwige et Marie-Noel veulent continuer, elles sont entrain de réaliser un grand truc.

    Enfin le jour se lève progressivement, on peut désormais éteindre les lampes frontales nos yeux habitués à l'obscurité reprennent leurs repères. A la traversée des petits hameaux nous sommes accueilli par le chant du coq, on distingue au loin comme point de repère le beffroi de Steennwerck qui se situe près de l'arrivée et pas à pas on s'y rapproche.

    Le 2eme tour est terminé en 12h45:03. Marie-Noel décide d'abandonner en raison de l'absorption d'un café à un ravitaillement qui lui à provoqué des nausées et un désordre digestif.

    Edwige, j'appris le lendemain qu'elle commençait avoir des crampes pendant le massage d'après-course. La voie de la sagesse l'a emporté ces mêmes crampes se seraient manifestées sur le parcours à tout moment.

    Marie-Noel et Edwige avaient parfaitement préparé cette épreuve, sorties longues, assiduité aux entraînements, hygiène alimentaire tous les ingrédients étaient réunis pour qu'elles puissent aller au delà des 68,570 km.

    Km68.570. Je vais débuté mon dernier tour et toujours le même rituel : nouvelles chaussettes sèches, pommade aux pieds, petit contrôle à l'intérieur des chaussures, pipi, grignotage sucré/salé dont je commence à en être écœuré.

    Je quitte le village en suivant la ligne rouge qui est le fil conducteur de cette 5ème boucle, j'emprunte la rue principale qui sent bon le pain frais et la bonne viennoiserie.

    J'ai en point de mire 02 marcheurs ou ex-coureurs il m'a fallu pas mal de temps pour arriver à leur hauteur. Je pensais parcourir un long bout de chemin avec eux mais grande déception, l'un avait mal à un genou, un autre avait des ampoules aux pieds rien de positif dans tout cela, ne marchant pas à mon rythme ou moi à le leur j'ai préféré continué seul.

    Et puis venu de nulle part ou d'ailleurs un couple de marcheurs se tenant la main, m'ont dépassé m'encourageant et filant sur Steenwerck, j'ai tenté de les suivre, en vain leur allure était supérieure, je ne voulais pas me mettre dans le rouge . Ca y est je suis à nouveau au gymnase, cela fait 15h42 que je marche je pensais que mon équipe serait présente pour la dernière boucle et bien non, il m'avait loupé pour quelques minutes.

    Km84.500. La dernière boucle du dernier tour et c'est reparti mon kiki !

    Comme dans la chanson de Jean-Jacques Goldman, je marche seul en oubliant les heures, sans témoin sans personne, 15 km à qui parler c'est horrible croyez-moi, l'accueil aimable des bénévoles, leurs bonnes paroles aux ravitaillements et aux contrôles, sont un bon stimulant pour briser la monotonie.

    Km99.00. Je passe sous la flamme du dernier kilomètre, Un sentiment de bonheur m'envahi, j'ai retrouvé les miens venus m'encourager et terminant avec moi les derniers hectomètres.

    Km100. C'est fini dernier pointage au gymnase, le chrono affiche : 18h41:37, cette année je suis en retard pour l'apéro.

    Je me dirige vers les vestiaires lentement, très lentement. Je m'assois et commence à me déshabiller qui n'est pas une mince affaire, j'ai les gestes d'un empoté, Chantal vient à mon aide. Les muscles de mes cuisses commencent à s'enraidir, j'ai du mal à plier mes articulations. Cette année mes pieds ont fini en bon état, juste une ampoule basse consommation au niveau du talon, merci Sabeline (Podologue),

    Claude m'apporte une bonne bière que je savoure tranquillement. Je suis pris en photo dans tous les sens par mon fan club c'est le festival de Cannes autour de moi.

    Rendez-vous l'année prochaine.


    2 commentaires
  • Ce samedi de décembre, nous voilà parti pour une grande marche nordique nocturne. Nous nous étions donné rendez-vous à la Porte Nadon en lisière de forêt de Fontainebleau. La nuit est complètement tombée à cette époque de la saison. La météo est vraiment mauvaise  ♦ . Nous partons à 19h00 pour un circuit de 12.950 km aux sentiers larges et faciles équipés de nos précieux bâtons. Tout va bien, l'ambiance est détendue, les marcheurs papotent et échangent sur cette nouvelle expérience pour certain(e)s dont Régine et Jean-Louis. Nous nous enfonçons dans la forêt, les faisceaux de nos lampes frontales se perdent dans l’obscurité. A l’arrivée grande surprise Roger et Chantal nous attendaient ayant pris grand soin de dresser la table pour y déposer les multiples collations confectionnées par les cordons-bleus de la section. Tout était bon et joliment présenté. Note : 5/5. Merci à tous pour votre participation et votre bonne humeur.


    3 commentaires
  • DSC_0027

    - 25 Novembre 2014 - Hatem BEN AYED (Rédacteur de cet article)

    La 6ème étape des Rendez-vous de la Marche Nordique s’est déroulée le 23 novembre dernier à Savigny sur Orge. 81 marcheurs ont participé à ce rendez-vous, qui s’est tenu dans la foulée de la marche nordique en compétition organisée par le CO Savigny sur Orge. Ainsi, ce ne sont pas moins de 166 adeptes de marche nordique qui se sont retrouvés sur le Parc du Séminaire.

    Comme de coutume, l’ambiance se voulait conviviale. Après le départ des compétiteurs, les participants aux rendez-vous de la marche nordique ont pu participer à un échauffement collectif avant de prendre à leur tour le départ. Un parcours d’environ 12 km, composé de deux boucles, les attendait. Chacun a pu marcher à son rythme et profiter de la belle météo et du cadre offert par le Parc du Séminaire qui se trouve sur les bords de l’Orge.

    Si le CO Savigny sur Orge, qui évoluait à domicile, a remporté l’ensemble des Challenges du nombre, le club local a souhaité remettre le challenge du nombre mixte à son dauphin : Bussy Saint Georges Athlétisme qui totalisait 13 arrivants.


    votre commentaire
  • 93094278

    Une météo favorable, un public chaleureux, de nombreux participants : voici tous les ingrédients pour réussir ‘’La Foulée Paroissienne’’, course sur route annuelle organisée par l’U.S.G.P Athlé et la commune de la Grande Paroisse. Déjà 06 ans que cette course labellisée F.F.A régionale existe et qu’elle remporte un vif succès.

     Cette année, 279 coureurs et 38 marcheurs nordiques se sont élancés sur les différentes distances proposées (05 km, 10 km et 10 km marche nordique) sous les applaudissements d’un public venu pour les encourager au départ comme à l’arrivée.

    Pour la 5ème fois consécutive les marcheurs nordiques étaient invités à ce traditionnel rendez-vous de septembre.

    Une forte participation du C.S.Montereau avec 16 marcheurs inscrits. On reconnaitra : Marie-Thérèse, Jean-François, Laurence, Sylvie, Jacques, Marie-Noel, Edwige, Chantal, Christelle G, Christelle M, habitués à ce genre d’épreuve mais également pour leur 1ère participation Claudine, Sonia, Conceicao, Emmanuelle.
    C’est donc trente huit marcheurs nordiques spécialistes ou novices qui s’élancèrent à 09h00 pour une distance de 10 km empruntant des petites routes de campagne avec la ferme intention de faire un bon chro ou tout simplement finir sa course le mieux possible avec la joie d’y avoir participé et de revenir l’année prochaine.

    À l'issue de l'épreuve qui s’est tout naturellement terminée par la traditionnelle remise des récompenses en présence le monsieur Ledoux, maire de la commune, le président de l’U.S.G.P, Jean-René LABADILLE avait toutes les raisons d'être satisfait les coureurs/marcheurs nordiques venus plus nombreux, son équipe de bénévoles (une cinquantaine) ont une fois de plus répondu présent, contribuant largement avec l'appui des sponsors locaux et de la municipalité à la réussite de cet événement sportif .
    Forte de son succès, la 7ème édition est d’ores et déjà programmée pour le dimanche 27 septembre 2015.

    Classements : 05 km, 10 km pédestre et marche nordique:(cliquez sur le lien).


    2 commentaires
  • 541868encrier

    La date était cochée dans mon agenda depuis nombreux mois : le mercredi 28 mai, ‘’100 km de Steenwerck 2014’’. Mon objectif : « Franchir la ligne d'arrivée sera ma victoire ».
    Un 100 borne, est une course qui se prépare. L’entrainement des mois auparavant s’est bien passé, des km rajoutés, des chronos améliorés. Ça motive pour la suite.
    Le jour J est arrivé, je me présente au km ’’00’’ pour y déposer mon ticket de présence et me dirige vers la ligne du départ.
    Dix-neuf heures, le coup de pistolet libère les 775 coureurs et marcheurs toutes courses confondues. Il y a beaucoup de spectateurs, une bonne ambiance règne dans le village. Un agréable 15ºC, le ciel un peu voilé mais pas de pluie… Les dieux de la météo sont parmi nous et le resteront jusqu’ la fin de l’épreuve.
    Km10.00, tout va vient, je prends le temps de discuter avec d’autres marcheurs, je suis avec Chantal, Jacques, Sylvie et Olivier J’ai ma bonne foulée tant répétée lors des entraînements.
    Km15.00, Ravitaillement et pointage nous sommes accueillis par la fanfare du village, je n’oublie pas de grignoter et m’hydrater, Chantal, Jacques et Sylvie m’ont légèrement distancé, Olivier est à mes côtés il s’est inscrit pour le 100 km ont va essayer de terminer ensemble la distance.
    Km21.700-Steenwerck, Je me trouve au gymnase de Steenwerck, ravitaillement et contrôle attendent les coureurs/marcheurs. Je fais une petite pause programmée pour me mettre des vêtements secs et changer de chaussettes, je n’oublie pas de me masser les pieds avec une pommade anti-ampoule et je repars avec Olivier. J’ai perdu de vu Chantal, Jacques et Sylvie.
    Vers 23h00 : je reçois un petit SMS d’encouragement de Christelle, merci la miss.
    Km25.00, maintenant il fait nuit, je me sers de ma lampe frontale que je positionne en mode ‘’économique’’ sur un 100 km il faut tout gérer même son matériel, je me ravitaille et c’est reparti.
    Km30.900, Je commence à doubler des marcheurs qui m’avaient dépassé quelques heures auparavant. Et puis surprise juste avant la montée du pont de l’autoroute je me trouve à la hauteur de Chantal, Jacques et Sylvie, on ne se séparera plus jusqu’ au gymnase.
    Km37.140-Steenwerck, ce qui veut dire que le 1er tiers de l’épreuve est terminé à ce moment j’ai 06h20 de marche d’après le tableau d’affichage dans salle, je change encore de chaussettes et m’étale de la NOK. Chantal, Sylvie, Jacques me laissent ayant terminé leur ‘’Tour du soir’’.
    Km46.400, Je sens qu’Olivier n’a plus sa foulée énergique, il tape des pieds, je l’encourage, il a un gros coup de mou, va-t-il tenir bon ?
    Km49.00, mes craintes se confirment, Olivier me demande de ne plus l’attendre préférant s’assoir dans la salle des fêtes et reprendre des forces. A partir de ce moment mon périple commence réellement, je vais devoir gérer en solo, la nuit, la solitude, l’effort, le sommeil … heureusement il y a les ravitaillements tous les 5 km où on est bien accueilli par les bénévoles, ca permet de voir du monde d’échanger quelques paroles pendant un bref instant.
    Km53.130, j’ai dépassé le cap de la mi-course, petite pause au gymnase et toujours le même rituel, chaussettes, pommade. Je constate un débute d’échauffement au niveau du talon gauche, je crains le pire pour la suite.
    Km62.300, depuis de longues heures, je marche seul, tout seul et anonyme en oubliant les heures comme dans la chanson de Jean-Jacques Goldman.
    J’admire le Beffroi de Steenwerck allumé du fond de la campagne. Dans les hameaux traversés des habitants ont laissé leur éclairage, d’autres on déposé des bougies allumées sur leur mur en signe d’encouragement.
    Km68.570-Steenwerck, A la rentrée du village je croise : Martine, Jean-René et Marcel parti à 06h00 pour le 100km-Course ainsi qu’Anne-Marie et Maeva (vélo) ça fait chaud au cœur de rencontrer des personnes du même club.
    4ème passage au gymnase. Je vide mon sac à dos au maximum, ne gardant qu’un vêtement de pluie. Mes pieds ne sont pas plus mal en point que tout à l’heure.
    Voilà à présent 12h00 que je marche non-stop, je ne ressens aucune douleur particulière à l’exception d’une petite gêne au talon gauche mais j’en connais la cause. Mais bâtons me sont forts utiles minimisant la pression de mon poids sous la voûte plantaire et la colonne vertébrale.
    Hier soir au départ, j’hésitais sur ma tenue vestimentaire : cuissard ou collant ? Finalement j’ai opté pour la dernière solution mieux vaux avoir chaud aux jambes au risque de crampes les jambes dégagées.
    J’ai bien géré mon sommeil prenant qu’un verre de coca un ravitaillement sur deux. La déshydratation, la fringale : il était impossible que ça se produise les ravitaillements étaient copieux et diversifiés. (Sucré-salé). Le mental : j’ai l’habitude de marcheur seul, je savais qu’à Steenwerck j’y serai confronté, je m’y étais préparé.
    Km72.00, Je reçois un appel téléphonique d’encouragement de Daniel, il suit ma progression sur le site de l’organisation, merci beau gosse pour cette charmante attention.
    Km84.500-Steenwerck, avant-dernier passage au gymnase, le village commence à se réveiller, dans la rue principale je sens les bonnes odeurs de pain frais.
    Les kilomètres défilent, jusqu'à l’arrivée, je double des coureurs qui font du surplace, certains essaient de s’accrocher mais en vain, je gère ma foulée, je pousse sur mes bâtons, j’ai le regard figé sur l’horizon.
    Km95.00. Ma montre GPS est déchargée, elle m’a été d’une grande utilité pour calculer ma gestion de course. Cette ‘’panne’’ ne m’a pas déranger pour autant les organisateurs ayant eu la bonne idée de marquer le compte à rebours kilométrique au sol jusqu’à l’arrivée.
    Km99.00, j’aperçois Chantal et Anne-Marie venues à ma rencontre pour m’encourager, je ne lâche pas ma cadence rien ne peut m’arriver à présent malgré mon talon qui me fait de plus en plus mal, à 200 m de la ligne d’arrivée Sylvie, Gérard, Jacques, Gaétane sont là pour les photos immortalisant l’événement.
    Km100. C’est la délivrance je franchis la ligne d’arrivée à 17h24 :45, je suis à peine en retard pour l’apéro.
    Classement final : je suis 120ème sur 388 au départ, seulement 181 concurrents termineront les 100km-Open 2014.


    votre commentaire
  • panneau-steenwerck

    Créé en 1976, les 100 km à pied de Steenwerck rassemblent chaque année près de 1 000 participants. Cet événement a lieu à l'Ascension, désormais l'épreuve a acquis une notoriété nationale et compte l’année prochaine organiser le championnat de France de la distance.
    Cette année 845 coureurs ou marcheurs prirent le départ de la 39ème édition toutes épreuves confondues.

    Mercredi soir c’était la fête à Steenwerck, un moment incontournable que les habitants ne veulent manquer. L’ambiance était énorme au départ de l’épreuve du ‘’ 100 km 1er tour’’ et du ‘’100 km-open’’ ouverte aux coureurs mais également aux marcheurs et marcheurs nordiques. Le coup d’envoi est donné à 19h00 devant une centaine de spectateurs avant un lâcher de pigeons pour encourager les 775 participants.
    Se trouvaient sur la ligne de départ : Jacques, Sylvie, Chantal, Astrid, Sabine, Sandrine, Viviane marcheurs nordiques du C.S. Montereau pour parcourir les 37.140 km. Tous les sept réussir leur défi sportif en réalisant la plus grande distance kilométrique de l’année. Félicitations.
    Certes ce n’était pas un circuit chronométré mais une épreuve laissant la possibilité à tous ceux et celles qui veulent être de la fête des 100 km à pied de Steenwerck d'y participer. 104 participants terminèrent ‘’ Le tour du soir’’ sur 387 partants.

    Jeudi matin ; 60 engagés se présentaient sur la ligne de départ pour le ‘’100 km-Course’’, circuit de 3 boucles sur des chemins plats de campagne bitumés. le départ fut donné à 06h00 par un temps idéal. Dans le peloton figuré Martine, Jean-René, Marcel coureurs du C.s.Montereau.
    Tout trois terminèrent l’épreuve dans le délai imparti. Signalons la belle prestation de Jean-René LABADILLE qui pour son 1er ‘’100 bornes’’ réalise un temps de 12h45:56(33ème), sans oublier Martine : 11h21:33 (18ème) et Marcel : 12h18:49(28ème). Bravo les Monterelais vous avez tenu le haut du pavé.


    votre commentaire
  • DSC_0653

    Ce samedi 22 mars le C.S. Montereau organisait sa 6ème édition de la "course de l’heure" combinée une fois encore à une épreuve de marche nordique sur la piste du stade Jean-Bouin de Montereau.
    Cette course unique dans le département était inscrite au Challenge de Seine et Marne et donnait lieu à un titre de Champion(ne) de Seine et Marne.
    Cette épreuve pouvait satisfaire tous les niveaux. Pour cela deux départs étaient prévus : l’un à 14h30 pour ceux qui présentaient une performance > 13.5 km/h, l’autre à 16h00 pour les coureurs inférieurs à 13.5 km/h ainsi que les marcheurs nordiques.
    En tout se sont 24 coureurs et 7 marcheurs nordiques qui se sont inscrits pour taquiner le chrono.
    Pas de pluie durant l’épreuve comme le craignait les organisateurs mais un vent bien présent gênant les performances des athlètes.
    Chez les coureurs, Philippe Heudron du (Mée Sports), a remporté l’épreuve en parcourant 16 238 mètres. Bravo !
    En ce qui concerne la marche nordique, quand on vous dit que cette discipline se pratique sur tous les terrains nos amis finlandais des années 70 étaient loin de penser qu’en 2014 des marcheurs nordiques tournereraient sur une piste synthétique une heure durant pour établir un record dans cette spécialité. 
    Même les formateurs F.F.A ne l’enseignent pas à leurs stagiaires. Pourtant les sociétaires du C.S.Montereau le font depuis 3 ans.

    Au départ, il y avait :

    • Catherine (C.S.Montereau) habituée aux podiums et à ce genre d’épreuve. Elle est partie sur les chapeaux de roue, personne n’a pu prendre sa foulée, elle termine 1ère améliorant sa distance de 101m par rapport à l’année dernière. Bravo !
    •  Marie-Noel (C.S.Montereau) collectionnant également les podiums, prit un bon départ, volontaire et motivée non loin de Catherine, elle termine 2ème améliorant de 19 m sa distance par rapport à l’année précédente. Bravo !
    •  Chantal (C.S.Montereau) malgré ses ennuis de santé, c’est accrochée pour monter sur le podium, manquant 162 m de son dernier record, elle termine 3ème. Bravo !
    •  Edwige (C.S.Montereau) parti un peu trop vite, puis aux fils des tours a su gérer son effort termine 5ème, gagnant 276 m par rapport à 2012. Bravo !
    •  Jacques : (C.S.Montereau) prudent dès le départ blessé aux genoux depuis un certain temps n’a pu s’exprimer et améliorer sa performance de 2013, mais il a tenu bon, Il termina 6ème, bravo.

    À l'issue de la manifestation, Martine MERIEL, Présidente du C.S.Montereau a procédé à la traditionnelle remise des récompenses et remerciant les athlètes et clubs présents, aux bénévoles, pointeurs et organisateurs.

    Cette épreuve c’est déroulée dans la bonne humeur et la convivialité. A l’année prochaine pour la 7ème édition.

    Classement marche nordique :

    1ère

    LENOIR Catherine

    F

    V1

    CS Montereau

    8328,03 m

    2ème

    SEGUIN Marie-Noël

    F

    V3

    CS Montereau

    8111,03 m

    3ème

    VALLON Chantal

    F

    V2

    CS Montereau

    7941,66 m

    4ème

    VALLON Christian

    M

    V2

    CS Montereau

    7906,66 m

    5ème

    TANTET Edwige

    F

    V3

    CS Montereau

    7798,66 m

    6ème

    LEVERT Jacques

    M

    V3

    CS Montereau

    6689,55 m


    votre commentaire
  • 8643336

     

    • Rappelez-vous le mois dernier jour pour jour, 650 grognards avaient investit le parc des Noues dans le cadre de la commémoration du bicentenaire de la bataille Napoléonienne ’’L’ultime bataille’’.
    • aujourd’hui, sans baïonnette, mais avec des bâtons, ce sont les marcheurs nordiques qui prirent la relève pour ce 1er rassemblement de marche nordique à Montereau.
    • En tant qu'entraîneur de cette discipline au sein du C.S.M depuis 03 ans, je suis extrêmement fier de cette édition qui a rassemblé 77 marcheurs.
    • Un grand soleil, des participants ravis : cette édition a été un franc succès au-delà de toutes mes espérances !

    Remerciements :

    • A l’ensemble des bénévoles ayant œuvré à l’organisation, au bureau directeur qui a monté cette épreuve dans un temps record.
    • Mais aussi  aux 23 marcheurs de la section qui se sont présentés sur la ligne de départ pour remporter deux challenges autres marcheurs de différents clubs et non licenciés.
    • Sans oublier la Ville de Montereau représenté ce jour par : monsieur VALLEE Lionel : délégué au sport, le service des sports, les services techniques… 
    • Egalement la ligue d’Ile de France d’Athlétisme représenté par Hatem BEN AYED  (chargé de promotion de la Marche Nordique au sein de la L.I.F.A.) qui nous a offert les maillots, dossards.

    Peut-être rendez-vous l’année prochaine pour une 2ème édition encore plus réussie ! 


    votre commentaire
  • voir l'image en grand

     

    La pluie du matin, a laissé place à un temps doux et largement ensoleillé pour les inscrits au 5ème challenge de marche nordique du marathon de Sénart. 
    Ce 1er mai, Tigery n'était pas une commune organisant un meeting pour soutenir l’un des deux candidats finalistes de la présidentielle mais la manifestation annuelle tant attendue des coureurs et marcheurs nordiques. Plus de 2600 concurrents s’accaparèrent la place de la mairie pour "Le Sénart".
    L'épreuve n’a jamais vu autant de marcheurs nordiques s'aligner au départ (183) record battu.
    Autre record, celui du Club Sportif de Montereau qui aligna 11 athlètes, on reconnaîtra : Edwige, Marie-Noel, Raliba, Jean-Louis, Marie-Thérèse, Laurence, Jacques, Astrid, Sandrine, Chantal et Christian aussi motivés les uns que les autres pour taquiner le chrono.
    Le départ est donné à 08h45 aux marcheurs qui s’élancent vers Combs-la-Ville (13.350 km.)
    Dés les premiers hectomètres on joue du coude à coude pour se frayer un passage.
    Notre Chantal ‘’bip-bip coyote’’ est parti sur les chapeaux de roue, distançant ses petits camarades de club dès les 1ères foulées.
    A quelques enjambées se positionnent Edwige et Marie-Noel qui effectuent le 1er kilomètre en 7mn35, Chantal est en point de mire, elle a la pêche aujourd’hui, on ne la reverra que sur la ligne d’arrivée pour nous encourager, un brin de muguet à la main offert par les organisateurs.
    Christian, dès le départ a été contraint de s’arrêter pour relacer ses chaussures, une distraction qui lui fera perdre de précieuses place à l’arrivée.
    Au courage, il a dû remonter toute une file de marcheurs durant de longues minutes pour enfin arriver à la hauteur de Marie-Noel et Edwige, ce trio ne se quittera plus jusqu'au final.
    Cette année les organisateurs ont eu la bonne idée de faire passer les concurrents dans la forêt de SENART, des portions de chemin sont parfois glissantes ce qui n’est pas à l’avantage de Christian. Un mauvais balisage a contraint le groupe à revenir sur leurs pas perdant un temps précieux.
    10ème kilomètre, le secteur forestier est enfin terminé, des lors on retrouve de meilleurs appuis et les poussées de bâtons sont plus franches.
    Les 3 derniers kilomètres restant se font à l’énergie, pas le temps de s’arrêter au bord de la route pour y cueillir du muguet, Edwige et Marie-Noel sont dans les traces de Christian, elles s’accrochent les gazelles c’est bien.
    L’arrivée est proche, le public est plus nombreux sur le parcours pour encourager les participants. Et puis c’est l’entrée sur le stade Alain Mimoun, encore 150 m …..ça y est après 1h46 :15 d’effort Christian (39ème) Edwige (40ème) et Marie-Noel (41ème) franchirent la ligne d’arrivée.
    Arriveront à quelques minutes d’intervalles : Marie-Thérèse (73ème), Astrid (74ème), Sandrine (75ème), Raliba (86ème), Laurence (87ème), Jean-Louis (93ème) et Jacques (127ème ) n’oublions pas Chantal qui a franchi la banderole en 1h44:10 se classant 33ème au classement scratch et 4ème féminine.


    "Vous l'aurez bien compris, le rang d'arrivée est un indicateur mais ne saurait être le seul bilan à retenir. C'est autour de ses moments conviviaux et sportifs que l'on peut apprendre à mieux se connaître et à se dépasser sportivement. Ainsi, chacun n'aura dégagé que la satisfaction d'atteindre les objectifs qu'il s'était personnellement fixé.
    Marcheuses et marcheurs du C.S.M, merci pour votre participation, félicitations pour votre sportivité et votre bonne humeur. A l'année prochaine pour la 6ème édition  "


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique